Bureau Dijon 2016-2017

La grande famille Sciences ô s’agrandit et vous présente son antenne Dijonnaise.

Président.

o1

Manuel Steeven PAMPHILE, 19 ans, 2ème année à Sciences Po Dijon.

Originaire du Marigot à la Martinique, j’ai grandi bercé des poèmes de Césaire. Arrivé à Sciences Po, j’ai appris l’existence d’une association dont le but était de promouvoir la culture ultra-marine au sein de cette grande institution ; j’y ai tout de suite adhéré. Passionné par l’Outre-mer dans son ensemble, désireux d’échanger avec d’autres ultra-marins, mais aussi avec ceux qui souhaiteraient en apprendre plus sur ces territoires, leurs cultures, leurs histoires, j’ai décidé avec quelques amis de développer l’antenne dijonnaise de Sciences Ô cette année. En collaboration étroite avec l’antenne de Reims et Sciences Ô Paris, nous réaliserons cette année je l’espère de grands projets pour les Outre-mer à Sciences Po.


Vice-Président, trésorier.

o2

Anthony CELLI, 1ère année à Sciences Po Dijon.

Je suis né à Saint-Pierre (île de la Réunion) où j’ai vécu les 10 premières années de ma vie. Ma famille en est originaire. J’ai passé les 8 dernières années à Grenoble. J’ai décidé d’adhérer à Sciences Ô Dijon parce que cette association aspire à l’objectif très intéressant de promotion de l’Outre-mer en Métropole. Ayant vécu dans un département et région d’Outre-mer auquel je reste très attaché, il me semble très important de rappeler que ces territoires existent et possèdent des enjeux affectant parfois directement la Métropole. Cette expérience me semble enrichissante tant du point de vue professionnel (participer à la vie associative de manière active) que culturel (approfondir mes connaissances sur l’Outre-mer)


Secrétaire général.

o3

Killian BARRAS, 18 ans, Alsace, 2ème année Sciences Po Dijon.

Suivant les mutations de mon père gendarme, j’ai eu l’occasion de vivre pendant trois ans en Martinique. Cette expérience reste pour moi l’une des périodes les plus importantes de ma vie, où j’ai découvert une culture et un art de vivre exceptionnel. Si j’ai eu un souhait en acceptant de monter le projet, c’est bien de pouvoir transmettre cette expérience, celle des Outre-Mer, trop souvent ignorés, mais pourtant très intéressants et riches en découvertes.


Responsable communication.

o4

Audrey CHAMBOREDON, 19 ans, 2ème année Sciences Po Dijon.

Originaire du sud de la France, je suis partie vivre à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, à l’âge de douze ans. Ce pays est toute mon adolescence. Tout naturellement, je me sens concernée par les problématiques de ce territoire où ma famille vit encore. Lors de mon arrivée en France métropolitaine pour mes études, j’ai réalisé combien j’aimais parler de ma vie en Nouvelle-Calédonie et combien j’avais envie de pousser mes amis à voir la France et le monde sous un angle un peu différent. Ma découverte de Sciences Ô à Paris l’an dernier m’a enthousiasmée, et je suis heureuse de pouvoir participer à ce partage des expériences et des cultures en m’investissant dans cette association.


Responsables Pôle conférences / évènements.

o6

Varvara SEMENOVA, 17 ans, 1ère année Sciences Po Dijon.

Je suis née à Moscou, la ville aux sept monts, et cependant j’ai toujours nourrit une fascination pour la mer. J’ai eu la chance de poser pied sur de nombreuses côtés marines, mais j’ai gardé un souvenir fort en émotions de mes voyages sur les îles de la Réunion et de Maurice. La nature chatoyante, le rythme de nonchalant mais garnis en couleurs, les habitants, bref toute l’atmosphère de ces terres m’ont laissé un souvenir ineffaçable. Rien que parler des territoires ultramarins me donne le sourire aux lèvres, et c’est avec un grand plaisir que je m’engage à Sciences Ô pour m’immerger moi-même dans l’histoire et la culture de ces contrées lointaines et pourtant nôtres et les faire redécouvrir à mon tour à tout mon entourage qui les ignore encore.


Bérénice BERNARD, 19 ans, 2ème année Sciences Po Dijon.

o7

J’ai passé toute ma vie à Nantes, je n’ai donc jamais eu l’occasion de vivre à l’étranger ni au sein d’un territoire d’Outre-mer. Malgré cela la situation des territoires ultramarins m’intéresse et cela pour deux raisons principales. Tout d’abord, mes parents m’ont énormément sensibilisé à cette question, étant eux-mêmes de grands amoureux des Antilles. Ils y ont d’ailleurs passé plusieurs mois et m’ont amené en Guadeloupe durant l’été de mes 3 ans. Au-delà de ces souvenirs familiaux mon intérêt tient aussi de la conférence de Mr Louis-Joseph MANSCOUR, député européen et ancien député de la Martinique, à laquelle j’ai pu assister l’année dernière au sein du campus de Dijon. Cette conférence, qui avait été très interactive, m’avait réellement fait prendre consciences de nombreux enjeux auxquels pouvaient faire face les ultramarins et dont je n’avais jusqu’alors pas conscience. C’est donc principalement pour ces deux raisons que j’ai décidé de m’engager dans Sciences Ô cette année en tant que responsable du pôle conférence sur le campus de Dijon.


Responsable contacts et relations extérieures.

o5

Kévin ANDRÉ 19 ans – Martiniquais – Étudiant en Licence d’Histoire de l’Art et Archéologie.

J’aime le fait qu’il soit possible de partager nos cultures et d’en découvrir d’autres par le biais de l’association et entant que membre externe, il m’est plus facile d’aller vers un public plus dense en rapport avec l’Université.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s