À la Une

Notre lettre ouverte à la jeunesse ultramarine

À l’attention des lycéens et des lycéennes 

des territoires ultramarins 

Chère Jeunesse ultramarine, 

“Ô jeunesse, jeunesse ! Je t’en supplie, songe à la grande besogne qui t’attend. Tu es l’ouvrière future, tu vas jeter les assises de ce siècle prochain, qui, nous en avons la foi profonde, résoudra les problèmes de vérité et d’équité, posés par le siècle finissant.” 

Ainsi s’exprimait Émile Zola dans sa lettre à la Jeunesse. Vieux de deux siècles, ces mots résonnent aujourd’hui pour toi, Jeunesse des Outre-mer. 

Le départ vers l’ailleurs s’impose souvent à toi alors, tu dois partir tôt et loin de ta terre natale, t’éduquer et travailler. Tantôt mal orienté ou peu informé, le vœu d’intégrer une grande école peut être intimidant et exigeant comme une sorte de rêverie irréalisable. 

Il est vrai que cela demande courage et volonté afin de défier le déterminisme social et géographique des populations de l’ultrapériphérie. Pourtant, c’est à cette force, à cette résilience que l’on te reconnaît, jeunesse des Outre-mer.  

Nous t’écrivons pour te dire que tu n’es pas seule. Autour de toi, nombreux sont ceux qui sont disposés à t’aider et à t’accompagner dans ta quête du savoir. Diverses associations sont là pour t’accompagner tout au long de ta scolarité. Partir à l’étranger pour étudier ne signifie pas oublier tes origines. Sciences Ô est l’association des Outre-mer de Sciences Po. À ce titre, nous remplissons deux missions : celle d’accompagner les étudiants ultramarins et l’autre de promouvoir la culture des outre-mer au sein de Sciences Po. Depuis dix ans, nous  proposons aux jeunes ultramarins désireux de rejoindre Sciences Po une préparation personnalisée.  Au travers de nos correspondances avec les lycées et les enseignants des lycées conventionnés, nous travaillons afin d’aider un plus grand nombre de jeunes. 

La rentrée 2020 marque un pas de plus vers l’ouverture et la démocratisation de Sciences Po. En effet, à partir de cette année, les candidatures à Sciences Po se feront par la plateforme nationale Parcoursup. Cette disposition permettra à un plus grand nombre de lycéens de candidater. Désormais, le format de l’admission se réalisera en deux temps; premièrement, les lycéens candidats sélectionnent Sciences Po parmi leurs voeux. Sciences Po prendra en compte les résultats en continu de la seconde à la terminale ainsi que les résultats des épreuves écrites du baccalauréat. Outre la performance académique, le profil du candidat, sa motivation et son projet professionnel seront examinés dans le dossier de candidature. Après une première phase d’admissibilité, les candidats auront à passer un entretien oral avec des représentants de Sciences Po. Cette réforme est une nouvelle chance pour les lycéens ultramarins. Jusque là, Sciences Po comptait dans le cadre de la convention d’éducation prioritaire (CEP) 106 lycées dont 19 des Outre-Mer, Guadeloupe, Guyane, Martinique et Nouvelle-Calédonie confondus. Si cette ouverture sociale est possible par le renforcement du dispositif CEP, cela résulte aussi de l’engagement de  Sciences Po à recruter à minima  30% de boursiers chaque année. 

Cette réforme et le contexte unique dans lequel elle s’articule nous demande, associations, lycées partenaires et équipes pédagogiques, de renforcer notre collaboration.  C’est ainsi qu’il nous sera possible d’informer et de mobiliser les jeunes sur ces nouvelles perspectives d’excellences. Ensemble, donnons-leur l’ambition de s’ouvrir un nouveau champ des possibles. 

Ainsi, Jeunesse, tu te rendras compte des opportunités qui s’offrent à toi et tu deviendras l’ambassadeur de ton territoire. Face au retard de développement de nos territoires, aux inégalités sociales de plus en plus croissantes et la fuite des cerveaux devenue systématique,  Jeunesse, réveille-toi. 

Nul ne saura mieux que toi ce que signifie vivre en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique,  à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à la Réunion, à Saint-Martin, à Saint-Pierre-et-Miquelon ou encore à Wallis et Futuna. 

Nul ne pourra mieux que toi identifier les enjeux de ton territoire et y apporter des solutions, tes solutions. Que ce soit au pays ou à l’international, nul ne pourra mieux que toi, faire rayonner les territoires ultramarins. 

Alors ose !  Ose l’excellence car ton potentiel est si grand. Crois en toi, bats-toi, élève-toi. Ainsi, tu montreras au monde ce que tu as de meilleur à offrir et tu offriras à ton territoire un avenir meilleur.

Crois en toi car toi aussi tu es doté des aptitudes nécessaires pour bâtir des choses exceptionnelles. C’est à toi de faire entendre ta voix et de sublimer le monde.

Pôle accueil de Sciences Ô 

InterventiÔn culturelle …

What’s up Reims ?

Le lundi 12 octobre 2020, l’antenne de Sciences Ô au campus de Reims intervenait au collège Pierre Brossolette, en collaboration avec les Cordées de la Réussite, association qui œuvre auprès d’élèves dans le but de les faire accéder à des connaissances complémentaires à ce qu’ils voient à l’école. Victor et Yonaël se sont donc joints, en tant que représentants de Sciences Ô à Matthew, membre des Cordées, pour animer un atelier en rapport avec les Outre-mer.


L’atelier a débuté par un échange avec les élèves sur leur vision des Outre-mer, et s’est suivi d’un jeu de géographie où il fallait placer les Outre-mer sur la carte. Au vu de leurs difficultés, nous avons constaté qu’il reste un énorme travail à faire, ce qui nous conforte dans notre mission de promotion de la culture ultramarine et des enjeux des territoires.
L’atelier s’est poursuivi par des échanges sur l’actualité dans les Outre-mer, premièrement à propos des déboulonnements de statues. Les diverses opinions des élèves sur ce sujet ont permis un échange très constructif. En lien avec cette problématique ont pu être abordées la question de l’espace public ainsi que la différence entre histoire et mémoire, dans le cadre d’un court débat. Deux autres points d’actualité abordés ont été les crises sociales traversées par les territoires d’Outre-mer, et la situation sanitaire actuelle en lien avec la Covid-19.

L’atelier s’est terminé sur une démonstration de maloya, genre musical traditionnel de La Réunion, tout en leur expliquant la résistance des esclaves par la culture.

#SOM2019 #Programme #Photos

via La Semaine des Outre-mer

53095736_2386257054939106_4242030939313537024_n

 

Cette année, la Semaine des Outre-Mer fût l’occasion de mettre en avant le caractère mondialisé de nos territoires éparpillés aux quatre coins du monde.
Riches et pluriels, les territoires ultramarins se sont construits par l’échange sous toutes ses formes : géographiques, économiques, culturels, cultuels et bien plus encore.

Programme :

Lundi 4 Mars 2019
– 19h : Conférence « Géopolitique de nos océans, que nous reste-t-il à accomplir ? » avec Monsieur le Sénateur Antoine Karam et Monsieur Jean-Bernard Nilam, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone antilles.

Mercredi 6 Mars 2019
– 19h15 : Conférence sur « L’Entreprenariat, une ambition qui se conjugue au féminin » avec EWAG et SWoMaker.

Jeudi 7 Mars 2019
– 19h15 : Conférence « Repenser la France ultramarine dans la mondialisation » avec Cyrielle Cuirassier : représentante de la Région Guadeloupe auprès des institutions européennes et le réseau Océans, mers & littoraux de l’Association France Nature Environnement.

Vendredi 8 Mars 2019
– 18h : « Ô Tour d’Alé Viré : quelles politiques publiques pour lutter contre la fuite des cerveaux aux Antilles ? » avec Madame la Sénatrice de Martinique, Catherine Conconne.

Exposition photos dans le hall du 13 rue de l’Université.

https://www.facebook.com/events/2153727224690329/

53111161_2386450198253125_2213160724522336256_n
SÔM 2019

53172694_2386899121541566_8593744674668150784_n
Exposition artistique

57485915_1185609338280106_7089322084483989504_n
Conférence Alé Viré au Sénat

57564601_839345909734795_3722783575209148416_n
Conférence sur l’Entreprenariat au féminin

57650859_823246948052669_8963314374127124480_n
Conférence Alé Viré au Sénat

À la Une

Semaine des Outre-mer 2019

Du 4 au 8 mars 2019, la traditionnelle Semaine des Outre-Mer fût l’occasion de mettre en avant le caractère mondialisé de nos territoires éparpillés aux quatre coins du monde.
Riches et pluriels, les territoires ultramarins se sont construits par l’échange sous toutes ses formes : géographiques, économiques, culturels, cultuels et bien plus encore.

L’Outre-mer est bien plus qu’une carte postale : c’est une richesse que Sciences Ô vous a fait découvrir durant notre Semaine des Outre-Mer, autour de conférences avec des invités de marque, des expositions, des visites, mais aussi et surtout : des moments de convivialité !

Sciences Ô vous remercie de votre participation et vous donne rendez-vous l’année prochaine ! #2020

https://www.facebook.com/events/2153727224690329/

Semaine des Outre-Mer 2018

La Semaine des Outre-Mer revient pour sa 6 ème édition et vous propose un programme alléchant ! Pour cette année nous avons l’honneur d’être parrainé par le député de Polynésie : Moetai Brotherson !

L’intégralité du Programme ci-dessous !

NB : Pour toute participation à un événement, merci de vous inscrire en envoyant un e-mail à scienceso.outremer@gmail.com

______________________________
Du lundi 12 février au samedi 17 février
______________________________
Exposition photo de Stéphane Dugast des clichés des TAAF, d’Antarctique, de Clipperton.
au 13 rue de l’université, 75 007 Paris

______________________________
Lundi 12 février et Mardi 13 février
______________________________
Présentation de l’artisanat des Outre-Mer proposé par l’association Nous Vous iles.
au 13 rue de l’université, 75 007 Paris

______________________________
Lundi 12 février
______________________________
Conférence Politique – Outre-Mer : entre enjeux et opportunités

13 rue de l’université, 75 007 Paris bâtiment J salle ERIGNAC à 19H15

Intervenants confirmés :
– Luc Laventure, Président de Outremers360
– Laurent Renouf, Directeur des affaires économiques et fiscales de la FEDOM
– Frédéric Régent, Historien – président du CNMHE

événement : https://www.facebook.com/events/145788776230260/
______________________________
Mardi 13 février
______________________________
Conférence Économique – Quel potentiel économique pour les territoires d’Outre-Mer ?

à 19h15 28, rue des Saints Pères, 75 007 Bâtiment H salle CAQUOT.

Intervenants confirmés :

– Daniel Hierso – président d’Outre-Mer network
– Joséphine Garrick – co-fondatrice de Néoz
– Gérôme Arnell – étudiant à l’IFAG – fondateur de www.northernsxm.com

événement : https://www.facebook.com/events/148163275849015/
______________________________
Mercredi 14 février – Entre Musique & Cinéma
______________________________

La Saint- Valentin ultramarine s’invite à Sciences Po (réservé aux étudiants de Sciences Po)
De 8 : 00 à 12 : 00 au 27 rue Saint-Guillaume, 75 007 Paris

événement :
https://www.facebook.com/events/225747517968810/
_____

Projection de « Soul rebels : l’histoire inédite du Ragga Dancehall » de Stéphane Delphin 52 ‘ – 2017 delphin / dntz productions
De 14h45 à 16h45 28, rue des Saints Pères salle H402.

Intervenant confirmé :
– Stéphane Delphin – Réalisateur – producteur indépendant – Animateur radio

événement : https://www.facebook.com/events/2042968462641042/
_____

Projection de Aimé Césaire une voix pour l’histoire d’Euzhan Palcy
à 19h15 , 27, rue Saint-Guillaume, 75 007 salle 26

événement : https://www.facebook.com/events/144052382952663/
______________________________
Jeudi 15 février
______________________________

Présentation d’artisanat Mahorais (matinée) par l’association UDJAMA
au 13 rue de l’université, 75 007 Paris
_____
Initiation à la danse tahitienne
De 14h45 à 16h45. 28, rue des Saints Pères bâtiment H, salle H003.

événement :
https://www.facebook.com/events/1737397229645651/
_____
Cocktail de clôture de la Semaine des Outre-Mer
17h00 à 21h00, situé 13, rue de l’Université, bâtiment J (HALL)

1. Discours de Moetaï Brotherson
2. Présentation de l’exposition photo par Stéphane Dugast.
4. Prestation de danse tahitienne

______________________________
Vendredi 16 février
______________________________

QUIZZ – VENEZ METTRE DU SOLEIL DANS VOTRE MOIS DE FEVRIER
(Réservé aux étudiants de Sciences Po)

De 8 : 00 à 12:00 27 rue Saint-Guillaume, 75 007 Paris
événement : https://www.facebook.com/events/150185658977267/

Programme Semaine des Outre-Mer VF

Cycle de conférences : L’Arctique et les Outre-Mer

Sciences Ô, l’association des Outre-Mer de Sciences Po Paris, et l’Association pour les Études sur la Guerre et la Stratégie (AEGES) ont le plaisir de vous convier à un cycle de deux conférences transversales :
« L’Arctique et les Outre-Mer : climat, pétrole, défense et fonte des glaces »

Pour la première fois, nous vous proposons un format inédit : deux conférences sur deux jours plaçant au coeur du débat Saint-Pierre et Miquelon, archipel français au large du Canada et les Outre-Mer non-francophones des Etats-Unis, de la Norvège, du Danemark et de la Russie en Arctique.

A Sciences Po Paris (27 Rue Saint-Guillaume), en salle GOGUEL.
https://www.facebook.com/events/133254794116364/?event_time_id=133602760748234

Le Mercredi 6 Décembre de 19h15 à 21h : « Ô tour de Saint-Pierre et Miquelon : l’Outre-Mer dans l’Arctique. »
Venez découvrir les réalités climatiques, historiques et géopolitiques du plus méconnu des Outre-mer français dans notre format « Ô tour de… » où la personnalité laissera place, une fois n’est pas coutume, à un territoire.

Pour cela, nous aurons l’honneur d’accueillir :
– Karine Claireaux, ancien Sénateur de Saint-Pierre et Miquelon, Maire de Saint-Pierre et Présidente du bureau du Conseil National de la Mer et des Littoraux
– Mikaa Mered, analyste spécialiste de Saint-Pierre et Miquelon, professeur de géoéconomie et géopolitique des Mondes Polaires à l’Institut Libre d’Etude des Relations Internationales (ILERI) ainsi qu’à l’Université des Sciences Appliquées de Laponie (Finlande).

INSCRIPTIONS :
– étudiants de Sciences Po : libre
– Externes : nom, prénom à envoyer à scienceso.outremer@gmail.com

A l’Assemblée nationale :
:https://www.facebook.com/events/509975526030095/

Le Jeudi 7 Décembre de 18h à 20h : « L’Arctique et les Outre-Mer : enjeux climatiques et questions stratégiques »

Deux jeunes chercheurs en relations internationales viendront présenter leurs travaux :
– Christelle Calmels exposera la position des Etats-Unis en Arctique
– Fabien Carlet développera les problématiques autour de l’archipel du Svalbard (outre-mer norvégien)
Leurs présentations seront discutées par :
– Dr. Jean-Paul Pancracio, agrégé des Facultés de Droit (droit public), professeur émérite des Universités
– Mikaa Mered, expert-évaluateur arctique auprès de la Commission Européenne.

Les questions ouvertes touchent à de nombreux domaines : Quelles sont les conséquences de la fonte de l’Arctique sur les questions de défense nationale et de droit maritime ? Quelles comparaisons peut-on dresser entre les Outre-Mer français et les autres Outre-Mer européens et non-européens ? Quelle place peut prendre la France dans la géopolitique des menaces climatiques, en particulier des pôles ? Peut-on encore « sauver l’Arctique » ?

Ôtrement vôtre,

Sciences Ô, en partenariat exceptionnel avec l’AEGES.

Cycle de conf 2

Lgbtq+ aux Outre-mer : une France invisible ?

Sciences Ô s’est associée avec  Equal et  International Justice Mission pour un débat exceptionnel autour de la question LGBTQ+ dans les Outre-mer.

Alors que plusieurs territoires d’Outre-Mer, Saint-Martin, la Guyane et la Guadeloupe, sont encore très touchés par le VIH et de SIDA et après des États Généraux des LGBTQphobies aux Outre-Mer organisés en février dernier, nous interpellerons le délégué interministériel de la DILCRAH, Frédéric Potier, sur la loi, sur la réalité du terrain et sur ses engagements.

Alors qu’en Guadeloupe six hommes sur 10 et une femme sur deux conçoivent l’homosexualité comme « contre nature » et que de nombreux jeunes doivent encore quitter leur ville natale pour être en sécurité, venez écouter le témoignage de Johan Amaranthe, président de l’association Paris Black Pride, un ultra-marin d’origine guyanaise, qui a rejoint la métropole pour poursuivre ses études. Il est aujourd’hui juriste dans un cabinet d’ingénierie.

Quelles sont les politiques mises en place ? Quel est le quotidien des populations ? Venez répondre à ces questions avec nous le mercredi 29 novembre de 19h15 à 21h15 en salle H101 au 28 rue des Saint-Pères.

Conférence : Les modèles de transition énergétique : perspectives ultramarines et hexagonales

En partenariat avec SciencesPo EnvironnementSciences Ô vous présente

Les modèles de transition énergétique : perspectives ultramarines et hexagonales
Jeudi 23 novembre 19h15-21h
Salle Érignac, Sciences Po
13 rue de l’Université, 75007 Paris

Intervenants :
– Elisabeth Ayrault, présidente du directoire de la Compagnie nationale du Rhône
– Françoise Rivière, docteure en économie, directrice-adjointe du département Stratégie, Prospective et Relations institutionnelles de l’Agence française de développement

Près de deux ans après la COP21 et alors que se tenait il y a peu la COP23 à Bonn, la prise de conscience de la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique et ses effets est quasiment mondiale.
Suite au retrait des États-Unis des accords de Paris, le Président de la République a réaffirmé ses ambitions de faire de la France, le leader de la lutte contre le changement climatique et a décidé d’accueillir un sommet le 12 décembre à l’occasion des deux ans de la signature de cet accord.
Le ministre de la transition écologique et solidaire prépare un projet de loi dont l’entrée en vigueur, s’il est adopté, dispose des réductions des émissions de gaz à effet de serre, de la consommation d’énergie, de l’augmentation de l’efficacité énergétique et de l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Les Outre-Mer apparaissent dès lors comme au cœur de ces enjeux. En effet, de part leur caractère insulaire pour la plupart, la richesse de leur biodiversité, leur situation géographique, ces territoires concentrent l’essentiel des défis posés par le réchauffement climatique. De ce point de vue, il est impossible d’analyser les perspectives hexagonales et ultramarines comme étant similaires ou confondues alors que les enjeux sont tout à fait différents. Ce sont des territoires où la nécessité de s’adapter aux aléas climatiques permet de développer des projets innovants et d’en faire des pionniers en matière d’économie verte.

Cette conférence souhaite donc s’attacher à l’enjeu de la transition énergétique et des modèles envisageables compte tenu des différences dues à la diversité du territoire français avec une distinction claire entre les perspectives ultramarines et hexagonales.

Inscriptions externes en écrivant à scienceso.outremer@gmail.com

oo

Ô Tour de Jocelyne Béroard

Ce mois-ci Sciences Ô vous donne une nouvelle opportunité de voyager dans l’univers caribéen en vous proposant une conférence exceptionnelle Ô tour de la célèbre Jocelyne Béroard, chanteuse et voix Féminine du Groupe Kassav.

Chanteuse de renom dans la Caraïbe et sur la scène internationale, Jocelyne Béroard est connue pour son appartenance au groupe “Kassav”, un groupe musical emblématique des Antilles Française né dans les années 80 et au sein duquel les sensibilités musicales de chacun membre ont permis de créer un nouveau genre musical : le zouk.

Accompagnée de Jacob Devarieux, Patrick Saint-Eloi ou Jean-Philippe Marthély, Jocelyne Beroard a sous l’étiquette de “Kassav” exporté le genre musical zouk dans l’hexagone et sur les quatre continents grâce à des morceaux tels que : “Zouk la sé sèl médikaman nou ni”, “Ou lé”, “Rété”, “Mwen Alé” ou encore “Kolé Séré”, “Ké sa lévé” ou son fameux titre “Siwo”.

Avec le temps, le groupe Kassav a pris une dimension symbolique, presque sacrée dans le coeur des Antillais. Plus qu’un groupe musical, Kassav a affirmé à travers leur genre musical l’identité du peuple antillais tant dans la Caraïbe qu’en Hexagone, notamment grâce au lancement du Grand Méchant Zouk à Paris à leur initiative.
Régulièrement en tournée en Afrique, le groupe a aussi fédéré les afro-descendants et africains par la musique.

Dans sa carrière, Jocelyne Beroard s’est également illustrée pour son engagement culturel et son humanisme sans égard auprès de nombreuses associations. Défenseuse de la musique antillaise, de la langue créole et du patrimoine antillais en général, Jocelyne a joué de nombreux rôles notamment dans les films et longs métrages “Neg Mawon”, “Le gang des antillais”, ou encore “Rose et le Soldat”.

Sciences Ô vous propose de partir à la rencontre de cette femme exceptionnelle ce 25 octobre en salle Goguel.

o

Ô tour de Imaniyé Daniel et de son roman « Zaîre et Théophile »

Pour revoir ce Ô tour de :

“Une Histoire plus belle que Roméo et Juliette”

Suite au Buzz qui s’est produit sur les réseaux sociaux après la sortie de son best-seller, nous avons le plaisir d’organiser une nouvelle conférence « Ô tour de Imaniyé D.Dalila Daniel et de son livre “ Zaïre et Théophile, pas de pitié pour les nègres !”

1838 en Martinique. Des rêves. L’Angleterre avait fini par se positionner contre l’esclavage et sommait la France de mettre fin à ses pratiques inhumaines. Les rumeurs de l’Indépendance s’ébruitaient déjà dans les milieux fréquentés par les esclaves et bientôt, Théophile, esclave « privilégié » pourrait s’offrir la vie de bijoutier qu’il désirait, et s’acheter une propriété à Saint-Pierre pour y vivre avec Amélina, sa mère d’adoption et Zaïre, sa femme Africaine au tempérament de feu.

Mais l’Indépendance, cette Abolition qui se faisait attendre et qui n’arrivait jamais, désespérait Zaïre ou plutôt Awa, à qui, les chatiments et les menaces des Maîtres donnaient de plus en plus envie de mawonner…
Amélina, elle, préférait attendre les bonnes grâces de Louise, femme créole du Maitre Braffin… en vain.
Pendant ce temps, les Créoles, ces békés qui voyaient l’abolition arriver à grands pas, organisaient l’après-esclavage en lieu clos, avec l’Eglise et l’Etat…

C’est à travers ce roman tragique que l’auteure martiniquaise Imaniyé D.Dalila reprend l’histoire véritable de ces deux esclaves de l’Abandon pour la conter aux martiniquais en relançant irrévérencieusement, le débat presque politique sur l’identité créole, une identité greffée à la Martinique, mais aussi aux différentes communautés d’Outremer.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE POUR LES EXTERNES
Pour vous inscrire envoyez nous un mail avec votre nom et votre prénom à scienceso.outremer@gmail.com

Entrée libre aux étudiants de Sciences Po.